Image
Stack of papers on a blue background

Recherches et rapports sur les investisseurs

Le Bureau des investisseurs, qui dirige les efforts de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) en matière de mobilisation, d’éducation et de sensibilisation des investisseurs, ainsi que les recherches à ce sujet, prépare des déclarations et effectue des recherches sur les investisseurs.

La recherche sur les investisseurs est essentielle pour améliorer notre connaissance et notre compréhension des besoins et des problèmes importants des investisseurs, et le Bureau mène fréquemment des recherches sur des sujets pertinents pour les investisseurs. Nous utilisons diverses méthodologies pour mener ces recherches, allant des enquêtes à grande échelle aux entretiens qualitatifs approfondis et aux essais de contrôle randomisés. Ces méthodologies nous permettent d’obtenir des perspectives différentes et complémentaires sur les tendances et les problèmes observés chez les investisseurs particuliers.

Étude sur l’investissement et la pandémie de COVID-19 (en anglais seulement)

Le Bureau des investisseurs a réalisé cette étude afin de mieux comprendre les expériences et les comportements des investisseurs particuliers pendant la pandémie de COVID-19. L’étude a exploré plusieurs sujets, notamment la préparation financière, le comportement en matière d’épargne, la situation financière, la préférence en matière de changement et l’activité commerciale des épargnants. Parmi les principales conclusions, 32 % des investisseurs ont vu leur situation financière se dégrader pendant la pandémie, tandis que 16 % ont connu une amélioration. La moitié des investisseurs n’ont pas effectué de transactions pendant la pandémie, mais, parmi ceux qui ont effectué des transactions, 63 % ont augmenté leurs avoirs.

Research Study: Investing and the COVID-19 Pandemic Study

Étude : Protecting Aging Investors through Behavioural Insights (en anglais seulement)

Le document intitulé Protecting Aging Investors through Behavioural Insights (en anglais seulement) recense les techniques fondées sur le comportement que les courtiers et les conseillers peuvent utiliser pour encourager leurs clients âgés à fournir les renseignements nécessaires à l’amélioration des mesures de protection des investisseurs. Ce rapport déclare également que nos décisions deviennent de plus en plus biaisées à mesure que nous vieillissons et inclut les résultats d’une expérience randomisée qui explique comment réduire l’effet de ces biais.

Report cover Protecting aging investors through behavioural insights

Investor Experience Research Study (en anglais seulement)

Cette étude présente les résultats d’une enquête effectuée entre le 30 mars et le 11 avril qui a exploré plusieurs sujets relatifs à l’expérience des investisseurs particuliers canadiens, notamment le travail avec un conseiller, la connaissance des placements, la prévention de la fraude en matière d’investissement et l’incidence de la pandémie de COVID‑19. Les principales conclusions indiquent que près de la moitié des investisseurs subissent un niveau de stress accru, que la plupart ont communiqué avec leur conseiller et que peu d’entre eux ont vendu plus de 20 % de leur portefeuille pendant la pandémie.

The Investor Experience research study cover page

Financial Literacy: A Foundation of the Investor Experience (en anglais seulement)

Cette recherche sur la littératie financière a permis de tester les connaissances des investisseurs sur des sujets clés tels que la diversification, l’inflation et l’intérêt. Les résultats préliminaires de cette étude révèlent que 34 % des Canadiens ont des connaissances financières poussées et que 24 % des investisseurs sont peut-être trop confiants dans leurs connaissances.

Financial literacy: a foundation of the investor experience research study cover page

Amélioration de la divulgation des frais par l’intermédiaire des perspectives comportementales

Le rapport Amélioration de la divulgation des frais par l’intermédiaire des perspectives comportementales montre comment les courtiers, conseillers et représentants inscrits peuvent améliorer leurs communications aux investisseurs sur les frais de placement. Il présente également les résultats d’une expérience randomisée qui démontre comment ces tactiques peuvent rendre la communication d’informations plus facile à comprendre pour les investisseurs.

Improving Fee Disclosure through Behavioural Insights research study cover page

2018 National Investor Research Study (en anglais seulement)

Voici les principales conclusions de cette étude nationale de recherche sur les investisseurs de 2018 :

  • Les Canadiens de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles de croire que leur niveau de vie augmentera à la retraite, bien qu’ils soient les moins susceptibles d’avoir commencé à épargner pour la retraite, tous groupes d’âge confondus.
  • Sept pour cent des adultes canadiens possèdent actuellement des investissements dans le cannabis, un investisseur sur quatre dépensant 10 000 $ ou plus pour ses placements.
  • La plupart des adultes canadiens dont les parents ont 45 ans ou plus disent que leurs parents ne leur ont pas expliqué comment ils aimeraient qu’on gère leurs finances s’ils n’étaient plus en mesure de le faire.

Lire l’intégralité du rapport (en anglais seulement) ou son résumé. 

National Investor Research Study 2018 cover page

Encouraging Retirement Planning through Behavioural Insights (en anglais seulement)

Le document Encouraging Retirement Planning through Behavioural Insights (en anglais seulement) énumère les moyens par lesquels le gouvernement, les régulateurs, les employeurs et les institutions financières peuvent appliquer la connaissance des comportements pour promouvoir la planification de la retraite. Ce rapport présente les résultats d’une expérience aléatoire qui a notamment montré qu’inciter les gens à penser aux amis et à la famille avec lesquels ils pourront passer plus de temps à la retraite peut être très efficace pour les motiver à entamer le processus de planification de la retraite.

Encouraging Retirement Planning through Behavioural Insights

Getting Started: Human-Centred Solutions to Engage Ontario Millennials in Investing (en anglais seulement)

Cette étude visant à inciter les Ontariens de la génération Y à investir a mis en évidence les obstacles auxquels ils sont confrontés en tentant d’en savoir plus ou de commencer à investir, ainsi que les tactiques que les organisations publiques et privées peuvent employer pour surmonter ces obstacles. L’étude, préparée par Upside Consulting Group en collaboration avec le personnel de la CVMO, s’appuie sur près de 30 heures d’entretiens approfondis avec des Ontariens de la génération Y, ainsi que sur un examen de la littérature en sciences du comportement et des types de placement existants à la disposition des membres de la génération Y.

Getting Started: Human-Centred Solutions to Engage Ontario Millennials in Investing research study cover page

Taking Caution: Financial Consumers and the Cryptoasset Sector (en anglais seulement)

L’étude Taking Caution: Financial Consumers and the Cryptoasset Sector (en anglais seulement) a révélé que la moitié des propriétaires de cryptoactifs ne savent pas qui réglemente les offres de pièces ou de jetons numériques ou pensent que ces offres ne sont pas réglementées. En outre, un tiers d’entre eux ont déclaré qu’ils ne sauraient pas où s’adresser s’ils avaient une plainte à formuler contre un fournisseur de services de cryptoactifs. Ce rapport explique également comment la CVMO réglemente toute offre de pièces de monnaie qui est une offre de titres.

Taking Caution: Financial Consumers and the Cryptoasset Sector report cover page

OSC Staff Notice 11-779 Seniors Strategy (en anglais seulement)

La vision de la CVMO est un avenir financier plus solide et plus sûr pour toutes les personnes âgées de l’Ontario. Notre stratégie pour les personnes âgées comprend un plan d’action complet de politiques ciblées, d’initiatives opérationnelles, de recherche, d’éducation et de sensibilisation pour s’assurer que la CVMO et le secteur des investissements satisfont les besoins des Ontariens âgés.

OSC Seniors Strategy report cover page

Bitcoin et autres cryptomonnaies

Dans un premier temps, pour en savoir plus sur les personnes qui achète des cryptomonnaies et pour connaître leurs motifs, le Bureau des investisseurs a commandé une petite enquête en ligne auprès des Ontariens de 18 ans et plus. Selon les résultats, 7 % des Ontariens, dont 29 % des hommes ayant de 18 à 34 ans, ont déclaré posséder une cryptomonnaie.

Bitcoin and Other Cryptocurrencies research snapshot cover page

Manquer le bateau : Les milléniaux et les marchés

Selon le rapport Manquer le bateau : Les milléniaux et les marchés, quatre Ontariens ayant de 18 à 36 ans sur cinq épargnent, mais seulement un sur deux investit. Voici les principales raisons invoquées par les non-investisseurs :

  • autres priorités financières
  • ne pas avoir suffisamment de revenus ou d’économies
  • ne pas en savoir assez sur les placements
  • la crainte de perdre de l’argent sur les marchés.
Missing Out: Millennials and the Markets research report cover page

Investir avec l’âge

Selon une enquête du Bureau des investisseurs intitulée Investir avec l’âge, les principales préoccupations financières de 25 % des Ontariens de 45 ans et plus sont liées à la retraite, et près de la moitié (45 %) des propriétaires de ce groupe comptent sur l’augmentation de la valeur de leur maison pour financer leur retraite. Cette enquête a également révélé des différences entre les sexes en matière de connaissances, de comportement et de stress liés à la planification financière chez les Ontariens de 45 ans et plus, deux fois moins de femmes (27 %) que d’hommes (51 %) déclarant avoir de « bonnes » ou d’« excellentes » connaissances en matière d’investissement.

Investing As We Age research study cover page

Behavioural Insights: Key Concepts, Applications, and Regulatory Considerations (en anglais seulement)

Les études comportementales utilisent des recherches psychologiques, économiques et autres pour examiner le comportement des consommateurs, et révèlent parfois que ceux-ci ne prennent pas de décisions délibérées ou rationnelles comme le supposent les modèles, stratégies et politiques traditionnels. Le rapport Behavioural Insights examine la manière dont les principaux praticiens et régulateurs utilisent les connaissances comportementales pour résoudre les problèmes des marchés de capitaux et améliorer les résultats pour les investisseurs et les acteurs.

Behavioural insights report cover page

Rapport d’activité de Bureau des investisseurs pour 2015-16 (Avis 11-776 du personnel de la CVMO)

La CVMO a créé en 2015 son Bureau des investisseurs à qui elle a conféré un programme ambitieux. Le Bureau visait à obtenir de meilleurs résultats pour les investisseurs en élargissant et en modernisant les efforts de la CVMO en matière de mobilisation des investisseurs, de recherche, d’éducation et de sensibilisation, et en apportant de nouvelles perspectives à l’élaboration des politiques et aux activités de l’organisation. Pour en savoir plus sur nos activités et nos résultats pour la première année, consultez le rapport d’activité du Bureau des investisseurs pour 2015 — 2016.

Investor Office Activity Report 2015-2016 cover page

Retirement Readiness: Canadians 50+

Les personnes âgées constituent un segment extrêmement important et croissant des investisseurs dont les besoins et les problèmes exigent une attention particulière. Les conclusions de l’étude Retirement Readiness: Canadian 50+, commandée par le Bureau des investisseurs de la CVMO, a révélé que plus de la moitié des Canadiens n’ont pas de régime d’épargne-retraite.

Retirement Readiness: Canadians 50+ report cover page

Le point de vue des investisseurs (Avis 11-773 du personnel de la CVMO)

Dans tout ce que nous faisons, nous envisageons les choses du point de vue de l’investisseur. Dans ces pages, vous en apprendrez davantage sur les choses suivantes : qui nous sommes, ce que nous faisons et comment nous pensons.

The Investor Perspective report cover page

Étapes de la vie financière des Canadiens âgés

Si les Canadiens âgés pouvaient appliquer plus tôt dans leur vie ce qu'ils savent déjà sur les réalités financières de la retraite, que feraient‑ils? Cette étude a révélé certaines suggestions et bien d’autres éléments. Le rapport sur les étapes de la vie financière des Canadiens âgés a permis de cerner les principaux risques financiers que courent les Canadiens de 50 ans et plus à chaque étape de leur vie et la façon dont ils gèrent ces risques.

Financial Life Stages of Older Canadians report cover page

Risque, comportement et convictions des investisseurs

L’étude nationale intitulée Sondage de 2014 sur l’état d’esprit des Canadiens face aux risques liés à l’argent et menée par le Brondesbury Group pour le compte du Fonds pour l’éducation des investisseurs (qui fait désormais partie du Bureau des investisseurs de la CVMO) fournit un aperçu convaincant de la manière dont les Canadiens gèrent — ou ne gèrent pas — les risques, les émotions, les pertes financières et les décisions relatifs à leurs placements.

Investor Risk, Behaviour and Beliefs report cover page

Home Equity as a Source of Retirement Income (en anglais seulement)

Selon un nouveau sondage réalisé par le Brondesbury Group pour le compte du Fonds pour l’éducation des investisseurs (qui fait désormais partie du Bureau des investisseurs de la CVMO), les Canadiens n’épargnent pas suffisamment pour leur retraite, et la moitié d’entre eux pensent qu’ils épuiseront leur épargne-retraite au cours des dix premières années de leur retraite. Malgré le manque d’épargne-retraite, le sondage a révélé que quatre répondants sur dix n’étaient pas prêts à envisager de miser sur la valeur nette de leur maison pour générer des revenus de retraite.

Home Equity as a Source of Retirement Income report cover page